ubcfumetti.com
Indice del SitoNovità !Cerca nel SitoScrivi a uBC
DatabaseNapoleoneDescrizione





INTERNATIONAL
Welcome Page

Napoleone
par Francesco Manetti
traduit par Marco Gremignai

Naissance du personnage. Napoleone a été créé au mois de septembre 1997 par Carlo Ambrosini, un des dessinateurs les plus connus de Ken Parker et de Dylan Dog. En 1984, Ambrosini avait déjà travaillé en auteur complet pour la revue "Orient Express", avec deux histoires de Nico Macchia. Plus récemment, Ambrosini a aussi écrit, pour Dylan Dog, le sujet de "Margherite", une brève histoire insérée dans le deuxième album géant, et les textes de deux histoires de la série régulière ("Dietro il sipario", n.97, et "Il guardiano della memoria", n.108). Ces trois histoires proposent, avec "l'esprit de l'escalier", les mêmes thématiques et les mêmes atmosphères présentes dans les aventures de Napoleone.

Napoleone naît comme minisérie de huit numéros seulement, publiés tous les deux mois, mais il conquête dès le début la faveur des lecteurs (la première histoire doit être réimprimée par la Sergio Bonelli Editore). Même si la périodicité ne change pas, la minisérie devient une série officielle à partir du mois de janvier 1999. Ambrosini est alors aidé par d'autres collaborateurs: le débutant Diego Cajelli pour les textes (sa première histoire est "Piccoli banditi", n.10) et, pour les dessins, deux auteurs très prestigieux, c'est-à-dire Paolo Bacilieri ("La lucertola e il serpente", n.9) et Marco Nizzoli. Parmi les collaborateurs qui ont travaillé avec Ambrosini dès le début, il faut au moins signaler Pasquale Del Vecchio.

Qui est-ce? Napoleone ressemble beaucoup, du point de vue physique, au jeune Marlon Brando. Apparemment, il est le tranquille (et aussi introverti) propriétaire de l'hôtel Astrid, une petite pension située à Genève, rue Baudelaire; il a seulement deux intérêts, l'entomologie (l'étude des coléoptères, dont il possède une riche collection) et la criminologie. Quelquefois par hasard, quelquefois à cause de son amitié avec le commissaire de police Dumas, Napoleone est souvent impliqué dans des aventures "noires". Mais les histoires présentées par Ambrosini ne peuvent pas être considérées comme "policières": dans la plupart des cas, en effet, Napoleone arrive à résoudre ses investigations seulement par l'intermédiaire des indices et des interférences qui viennent de la dimension supérieure (une concrétisation surréelle de l'inconscient collectif de l'humanité).

Pour l'instant, Ambrosini a dédié au passé du protagoniste l'histoire "La lucertola e il serpente" (n.9), dont les flash-back nous montrent comment et pourquoi Napoleone, après avoir travaillé pour quelques années comme policier chez l'ambassade italienne de Addis Abeba a décidé d'abandonner l'Afrique pour retourner dans le monde des "blancs".

Qui sont ses amis? Napoleone ne semble pas avoir beaucoup d'amis dans le véritable sens du terme (sauf le commissaire Dumas, comme nous avons déjà dit). Il est pourtant accompagné par trois créatures oniriques (Lucrezia, Caliendo et Scintillone), espèces d'anges gardiens bizarres et maladroits, visibles à lui seulement. Il faut signaler aussi l'affinité élective qui s'est créée avec Allegra, connue dans "Storia di Allegra", n.4 et retournée dans "Il Signore delle Ombre", n.8), une jeune fille très sympa qui, comme Napoleone, est en contact avec la dimension supérieure grâce à Robespierre, son diablotin personnel. En ce qui concerne les rapport avec le sexe féminin, Napoleone n'est pas un infatigable tombeur de femmes comme Dylan Dog, mais il se défend quand même ;-). Parmi les autres personnages présents dans presque toutes les histoires il y a Rose, la gouvernante de l'hôtel Astrid, et Boulet, le bizarre assistant du commissaire Dumas.

Qui sont ses ennemis? Les "ennemis" de Napoleone sont les criminels qu'il rencontre dans chaque aventure. Le plus important est certainement il Cardinale (le Cardinal), rencontré déjà dans la première histoire de la série: ce personnage avait été déjà affronté par Napoleone pendant sa permanence en Afrique (cfr. "La lucertola e il serpente", n.9). Même si le Cardinal a été déclaré mort à la fin de l'histoire "Il Signore delle Ombre" (n.8), on ne peut pas exclure un autre retour de ce personnage dans les prochaines histoires…

 

  
CRÉATEUR
Carlo Ambrosini
en 1997

CRÉATEUR GRAPHIQUE
Carlo Ambrosini

CURATEUR
Carlo Ambrosini

COUVERTURES
Carlo Ambrosini
du n.1

COPYRIGHT
Sergio Bonelli Editore
Copyright (c) 1997-99
all right reserved worldwide

 


 
(c) 1996 uBC all right reserved worldwide
Top
http://www.ubcfumetti.com §